Tout savoir sur l’horticulture régénératrice ?

L’essentiel à connaître autour de l’horticulture régénératrice

L’horticulture régénératrice est une des facettes de l’agriculture durable, en proposant principalement de préserver ou de restaurer naturellement la qualité et la fertilité du sol.

Horticulture régénératrice ou régénérative : en quoi ça consiste ?

Il s’agit d’un aspect de l’agriculture régénératrice, mais du point de vue essentiellement du jardin, des potagers, ou encore des champs de plantes à légumes ou de petits arbres fruitiers. L’horticulture régénérative consiste en un ensemble de méthodes et techniques de culture et de jardinage, avec comme principale finalité d’optimiser la qualité du sol ou de lui rendre sa nature fertile en cas d’appauvrissement.

La régénération du sol par cette méthode d’horticulture consiste à favoriser la rétention du carbone de l’atmosphère dans le sol, à maximiser le cycle de l’eau, à garantir la résistance des sols aux écarts de température et aux changements climatiques… Cela passe par un certain nombre de principes et de pratiques :

  • La fertilisation des sols par l’usage d’engrais vert, le maintien d’un niveau d’humus adéquate et la maîtrise de l’eau (infiltration et rétention, assainissement des eaux de ruissellement, etc)
  • La biodiversification par l’usage de plantes adaptées au climat local notamment ;
  • L’assolement ou la jachère, absence de labour ou travail minimal du sol ;
  • Les aménagements pour contrer les effets des écoulements d’eau ou de l’érosion, etc ;
  • Le développement de la surface en fonction du contexte et le climat local ;

Place de l’horticulture régénérative dans le monde agraire moderne

L’horticulture régénératrice est une approche globale en matière d’agriculture durable, en ouvrant à divers avantages sous deux aspects : la pérennisation de la qualité et de la fertilité du sol d’un part, et la production de plantes décoratives, maraîchères ou fruitières à haut rendement. Il ne s’agit pas d’une nouvelle pratique en matière de culture pour ainsi dire, mais plutôt du renforcement d’acquis techniques usuels en matière de régénération de sol de jardin ou des champs de petites plantes. En effet, cette stratégie repose sur la réunion de traditions paysannes de par le monde, tout en s’appuyant sur les innovations ou même des résultats de recherche dans le domaine de l’agriculture écologique.

L’horticulture régénératrice trouve toute sa place dans un monde où on assiste à différents manques en eau, en nutriments adéquats et de qualité ou en climat favorable. Elle est particulièrement populaire dans les zones de culture à fortes érosions ou dont le sol censé être fertile est épuisé par un excès de culture conventionnelle. Mais en dehors de faire du bien au sol du jardin ou des champs fruitiers, les avantages de l’horticulture de régénération sont climatiques. En effet, par la rétention du CO2 dans le sol, cette pratique contribue à limiter le réchauffement climatique.

Quelle différence avec la permaculture, la culture biologique et les autres ?

Là où l’horticulture régénératrice vise essentiellement le renforcement de la fertilité du sol pour les plantes, la permaculture vise des objectifs plus globaux. Celle-ci consiste en un grand ensemble de techniques d’agriculture, d’aménagement et de régénération de sol, dans un objectif de développement durable et de respect des écosystèmes. Quant au rapprochement de cette méthode avec l’agriculture biologique par exemple, cela repose essentiellement sur l’utilisation d’intrants ou d’engrais naturels. Cela étant dit, même si l’objectif est d’en réduire l’usage, l’horticulture régénératrice n’emporte aucune interdiction d’intrants ou de pesticides chimiques.

Panier
Retour en haut